Faire comprendre aux élèves certaines notions mathématiques n’est pas chose aisée quelques fois.

Il existe plusieurs raisons possibles au fait qu’un.e. élève rencontre quelques difficultés d’apprentissage.

Les raisons possibles de l’échec scolaire

Manque de confiance en soi

C’est sans doute la raison la plus répandue, surtout lors  de l’adolescence où les hormones change les humeurs et exacerbe tout.

Si, au cours d’une année, l’élève a un.e. enseignant.e. très exigeant.e alors que le (la) précédent.e ne l’était pas, les premières notes peuvent être très décevantes et c’est à ce moment que l’élève se demande ce qu’il vaut réellement.

Et là, c’est un cercle vicieux : ce questionnement sur soi peu freiner ou perturber l’apprentissage, ce qui a pour conséquences des notes toujours en-dessous des espoirs qu’a l’élève.

Il est donc ici primordial de rompre ce cycle.

Enseignant.e. peu pédagogue en classe

C’est la deuxième raison qui peut engendrer le manque de compréhension des notions abordées en classe.

Un.e. enseignant.e. qui va trop vite en classe, ou qui pense tout simplement que tous les élèves sont au même niveau dans une classe majoritairement bonne, peut laisser de côté des élèves qui ont pourtant un fort potentiel.

Il est donc ici nécessaire de faire appel à une personne extérieure qui prendra le temps de voir les capacités de l’élève.

Un.e. élève qui n’arrive pas à retenir ses leçons

Quelques fois, certain.e.s élèves n’arrivent pas à appliquer le cours ou à le retenir; cela vient très souvent d’un manque de méthodologie.

Faire appel à quelqu’un pour des cours particuliers peut s’avérer utile pour rendre autonome l’élève.

Les solutions que je propose

Je donne des cours particuliers depuis plus de 20 ans, et j’ai enseigné au sein de l’Education Nationale, ce qui m’a permis d’être confronté à divers profils d’élèves.

Très tôt dans mon cursus universitaire, je me suis intéressé à la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) dans le but de pouvoir m’occuper de n’importe quel élève en difficulté.

À ce titre, à travers mes méthodes, on peut retrouver certaines stratégies de PNL.

Mais un soutien scolaire n’est rien si je ne connais pas bien l’élève. C’est pourquoi je discute beaucoup avec les élèves; le but est de :

  • connaître leurs passions afin de trouver de temps en temps des applications mathématiques qui les intéressent;
  • comprendre comment leur mémoire fonctionne afin de solliciter les canaux mémoriels importants;
  • comprendre la façon dont ils ou elles réfléchissent.

Selon le profil et les difficultés de l’élève, je ne vais pas agir de la même façon. Je m’adapte à la personnalité de chaque élève.

Je tente d’installer un climat de confiance et de faire en sorte que l’élève soit détendu.e. pour qu’il (elle) ne perçoive pas les cours particuliers comme une charge supplémentaire au travail donné par l’école. Ainsi, je profite des devoirs donnés pour contrôler ce qui est acquis ou pas, et pour revenir sur ce qui pose problème.